Luc Meissonnier  Poésie occitane

Recueil de poèmes en langue occitane (provençal maritime)

« Ai desira escriéure en óucitan. Estènt joueino ero ma lengo preferido. Li disian patouas. Un bèu jour, dei lenguisto saberu l’an tourna bateja óucitan e nous an dit que si n’en foulié pas vergougna. Dins aquéu libre es pas iéu que parli mai moun grand Louis, Fèli e Gaby de Lançoun, lou pastre Rocho, l’espagnóu Vincent, lou troubaire Jan Mari, Sèrgi lou rùssi, Mariò lou mal-astra, lou paire Levrati… Ai coumunica toute ma vido de pèr lou mounde, amè dei gèns d’aquelo meno, basti de la bèn-voulènci e de la sapiènci milenàri dei peïsan. An eima e soufri à l’obro e va cresien just. »

« J’ai désiré écrire en occitan car c’est la langue préférée de mon enfance. Nous l’appelions patois. Puis, un jour, des linguistes savants l’ont rebaptisée occitan et nous ont dit qu’il ne fallait pas en avoir honte. Dans ce livre, ce n’est pas moi qui parle mais mon grand-père Louis, Félix et Gaby de Lançon, le berger Roche, l’espagnol Vincent, Serge le russe, l’infortuné Mario, le père Levrati… J’ai communiqué toute ma vie de par le monde avec des personnes de ce style, bâties de la bienveillance et de la sagesse millénaire des paysans. Ils ont aimé et souffert au travail. Ils trouvaient cela juste.»

Luc Meissonnier .